Le Sri Lanka est un petit pays insulaire au large de la côte sud-est de l’Inde. Si vous avez prévu de venir pour goûter à sa cuisine, sachez que cette dernière est très variée. En plus, ce ne sont pas les spécialités à déguster qui manquent. Sachez que le coco est un ingrédient de base de la cuisine sri-lankaise. Ne vous étonnez donc pas si vous en sentez presque tout le temps à chaque plat que vous goûterez. La population adore. Voici 3 plats à essayer lors d’un voyage au Sri Lanka. Vous serez conquis !

Le rabu curry

Le rabu curry est l’un des plats traditionnels de la cuisine sri-lankaise. Tous les foyers sri-lankais en mangent. Il s’agit de curry au radis blanc et au lait de noix de coco. Les autres ingrédients de ce curry incluent des oignons, des flocons de piment, des feuilles de kaloupilé fraîches, des graines de moutarde noire, des graines de fenugrec, du curcuma et de la cannelle. Ce plat végétarien est simple, mais savoureux. Il étonnera même tous ceux qui n’aiment pas le radis blanc.

Il est le plus souvent préparé pendant les mois d’hiver, car c’est à cette saison que le radis blanc a une place de choix dans le potager local. Le rabu curry est le plus souvent servi avec du riz. En tout cas, si vous souhaitez partir au Sri Lanka et que vous avez besoin d’informations, vous pouvez consulter ce site sur la destination.

L’appam

L’appam, souvent appelé par son nom anglais hopper, est une sorte de crêpe sucrée/salée très fine en forme de bol. Elle est à base d’une pâte fermentée à base de riz (ou de farine de riz) et aromatisée au lait de noix de coco. Sa forme lui vient du petit récipient spécial de forme incurvée nommé appachatti. Lorsque l’appam est cuit dans cette poêle, la pâte reste moelleuse dans le fond, tandis qu’elle est croquante sur les bords.

On la consomme généralement pour le petit déjeuner. Cependant, on peut aussi en manger pour le dîner. Il existe une multitude de versions de l’appam qui sont préparées selon la région au Sri Lanka. On y ajoute par exemple d’autres ingrédients : du vin de palme, un œuf cuit sur le fond, du sucre de palme pour saupoudrer, du miel du kitul, ou encore quelques épices. Il est servi le plus souvent avec des currys, une sauce piquante, du pol sambola (chutney frais de noix de coco), ou des ragoûts.

Le kottu roti

Le kottu roti est un plat que l’on trouve le plus souvent dans la street-food sri-lankaise. Il est fait à base de morceaux de godamba roti (galettes typiques à base de farine de blé) coupés en petites lamelles et cuits sur une grande plaque de fer chaude avec des légumes coupés en petits morceaux et des œufs brouillés. Ensuite, le tout est assaisonné avec de la sauce soja. Pour les légumes, on utilise des carottes, des pommes de terre, du poireau, des haricots verts et de la tomate.

Pour donner plus de goût à ce mets, on utilise également de l’oignon, de l’ail, du gingembre, des épices (curcuma, cardamome, cannelle), un petit piment, du lait de coco et du bouillon de légumes. Sachez aussi qu’il y a des variantes avec de la viande ou du fromage. En tout cas, vous serez surpris en voyant les vendeurs de rues qui préparent le kottu roti sous vos yeux. Ils manient habilement les coupe-pâtes.